PROJET DE RECONFIGURATION DE CHAMBRES DE SERVICE EN APPARTEMENTS-NEUILLY-SUR-SEINE (92)

PROJET DE RECONFIGURATION DE CHAMBRES DE SERVICE EN APPARTEMENTS-NEUILLY-SUR-SEINE (92)

Le 3-3bis rue du Général Delanne n’échappe pas à la règle de composition classique , les derniers étages qui le composent, qui le couronnent même, sont dédiés aux chambres de service. Si le maitre mot était jadis discrétion et séparation des flux et usages, les temps ont changé et ces étages composés d’une multitude de volumes exigus sont dorénavant remis sur le devant de la scène. Le fait est qu’ils ont des qualités intrinsèques très recherchées de nos jours : la lumière, la vue et des volumes intéressants.

Le projet que nous vous présentons, a consisté à transformer une vingtaine de pièces en appartements entre le 5eme et le 7eme étage.

Dans un premier temps un travail sur la typologie a été réalisé en partenariat avec la commercialisation. De multiples essais ont conduit notre maitre d’ouvrage à opter pour des appartements allant du Studio au F2. Une fois la répartition et l’organisation trouvée nous avons axé notre réflexion sur les éléments qui pouvaient être conservés et ceux qui devaient être supprimés. Parmi les problématiques récurrentes à ce genre de projet, nous retrouvons : l’acoustique, la capacité portante des planchers existants, la thermique, les réseaux existants (dessus et dessous) et le milieu occupé.

Le bruit, ou plutôt l’absence de bruit totale ou partielle est indéniablement un des points les plus sujet à crispation. Passer de rien (la plupart des chambres étaient inoccupées) à potentiellement quelque chose est particulièrement difficile à appréhender en termes de conception notamment dans l’ancien. Nous avons donc travaillé sur tous supports disponibles dans la mesure des possibilités laissées par le bâtiment.

Le plancher haut a été habillé avec un complexe de faux-plafond acoustique, les cloisons entre logements sont traitées acoustiquement (Cloisons type SAD) et enfin le plancher existant de type Roussel (fers a double T, augets plâtre) a été recomposé par un complexe multicouches (CTBH, Fermacell…).

Le fait de réaliser un chantier entre deux strates d’habitation est complexe. Complexe pour l’entreprise et pénible pour les locataires. Plusieurs options ont été retenues afin de limiter la gêne parmi lesquelles : installer l’échafaudage et le lift sur rue plutôt que dans les cours, adapter les heures de chantier pour limiter les nuisances, séparer les flux compagnons / locataires dans la mesure du possible.

—–

En définitive, cette réserve de m² occupée par des chambres de service, initialement peu valorisée et peu considérée, aura retrouvée une place de choix dans la hiérarchie des usages de cet immeuble.

Maitre d’ouvrage : Covea Immobilier | Architectes : IKA Architectes | Economie : ECBE | Entreprise : Patrimoine & Rénovation

PREV

Concours Champigny-IKA/SAINT-AGNE IMMOBILIER/GENERAL DE GAULLE